Que faire sans le bac ? @L’Etudiant

Plusieurs options sont possibles sans le Bac, le redoublement n’est pas forcément l’option obligatoire.

Les résultats du Bac sont tombés… les oraux de rattrapage passés… l’échec au Bac reste dur à encaisser mais n’empêche pas de se lancer dans les études supérieures. BTS, Capacité en Droit, voire obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur… c’est possible ! Les centres de formations admettent souvent des non bacheliers, mais en général, il faut s’engager à repasser le bac lors de la première année d’études…

Vous n’avez pas décroché le bac ? Pas de panique, votre avenir n’est pas assombri pour autant. Plusieurs choix sont possibles. Chaque année, environ 20 % des candidats au baccalauréat échouent à l’examen. Si le redoublement est fortement privilégié (80 % des élèves qui se présentent au bac pour la deuxième fois réussissent), des alternatives existent.

(…)

L’alternance reste possible

Le filon est de plus en plus privilégié. L’alternance est ouverte aux non-bacheliers, sous réserve de posséder une expérience préalable dans le champ d’études désiré. “C’est plus facile pour trouver une entreprise susceptible d’accepter l’alternance si l’étudiant n’a pas le bac”, précise un représentant de l’ISEE, école de commerce parisienne.

Trois jours en entreprise, deux jours en formation… L’alternance permet aux jeunes de 16 à 26 ans d’acquérir une première expérience professionnelle, mais aussi d’obtenir un diplôme tout en étant rémunérés.

Télécharger le PDF

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

RENTREE 2019
Inscriptions ouvertes
Téléchargez Notre Brochure
close-link
Télécharger Notre Brochure