2 entrepreneurs à l’ISEE

Nicolas et Maxime, deux étudiants en 5ème année Management à l’ISEE ont créé leur entreprise. Pour en savoir plus sur leur projet et pour apprendre à les connaître, nous leur avons posé quelques questions !

 

Nicolas Drouillat et Maxime Lalevée

 

1/ Pouvez-vous vous présenter ?

Maxime : Quand j’entreprends quelque chose qui m’intéresse, je le fais à fond. Je cherche toujours à me démarquer des autres, à innover.

Nicolas : À la fin de ma 3e année d’études, j’étais tenté par le monde des écoles de commerce, j’ai donc choisi l’ISEE et j’évolue depuis en tant qu’Ingénieur Commercial chez SFR Business. L’alternance m’a donné le plaisir et l’envie de me lever tous les matins, c’est une expérience que je conseille à chacun.

 

 

2/ Comment est née votre idée ?

Maxime : En 4e année, nous avions un projet de création d’entreprise au sein de notre cursus, je me suis très rapidement rapproché de Nicolas parce qu’il a un réel esprit professionnel. J’avais lu un article il y a de ça 5 ou 6 ans, sur une nouvelle technologie sortie au Japon. Elle permettait via un smartphone, de scanner les vitres du métro de Tokyo, sur lesquelles étaient disposées des affiches représentants des produits de consommation : le concept du Drive.

Nicolas : Le principe de base était donc : comment faire gagner du temps aux gens ?

 

 

3/ Vous êtes en dernière année de master, pourquoi ne pas avoir attendu la fin de vos études pour vous lancer dans ce projet ?

Maxime : Parce que le marché évolue sans cesse ! Les idées émergent à une allure folle, et nous ne sommes pas à l’abri que quelqu’un se lance avant nous.

Nicolas : Nous avons l’idée, la motivation, le temps, et nous voulons profiter de ce que l’école a à nous apporter. C’est dès l’école qu’il faut s’impliquer, pas à la sortie. Maxime et moi-même avons un esprit d’entrepreneurs et nous voulons tester nos capacités. L’idée principale, c’est d’être le leader et LA plateforme de référence entre particuliers et professionnels.

 

 

4/ Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui souhaiteraient se lancer dans une aventure entrepreneuriale, comme vous êtes en train de le faire ?

Maxime : La confiance en soi. On apprend beaucoup de chose en cours, mais se lancer, trouver les partenaires, les fonds, faire des rendez-vous, travailler le Business plan jusqu’à épuisement, tout ça, ça demande du temps. Ce qui ne vous fait pas lâcher prise, c’est la confiance en soi.

Nicolas : Je pense qu’il ne faut pas se fixer de limites, et partir du principe que tout est possible. Prendre conscience que nous n’avons qu’une vie et faire de cette dernière une expérience hors du commun est pour moi LE facteur le plus motivant. Une citation de Gandhi illustre plutôt bien mes propos : « Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours. »

 

 

5/ Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

Maxime : Le problème quand on veut créer sa boîte, c’est que les connaissances en marketing et management ne suffisent plus. Il faut trouver des compétences externes, des développeurs, des ingénieurs, des chimistes, en bref des experts dans un domaine d’activité particulier. A l’heure actuelle ce qu’il nous manque, c’est le réseau.

Nicolas : Je rajouterais qu’il faut aussi des moyens financiers, et que quand on est étudiant, même en alternance, les finances ne sont pas au plus haut. Alors il faut se tordre l’esprit, se demander si on se lance en équipe restreinte ou alors en mode « levée de fonds »…

Il ne faut pas non plus trop se monter la tête, être rationnel, car dans ce genre de projet on a vite fait de laisser sa tête dans les étoiles.

 

6/ Quelles sont pour vous les principales qualités que doit avoir un jeune entrepreneur ?

Maxime : La créativité est quelque chose d’essentiel pour moi, l’introspection, savoir admettre ses erreurs ; c’est aussi une aventure humaine à ne pas négliger.

Nicolas : Je rajouterais qu’un entrepreneur doit avoir de réelles qualités relationnelles, un esprit de compétition et une capacité à se relever à chaque déception (oui oui car il y en a).

 

Merci à Nicolas et Maxime d’avoir répondu à nos questions. Nous leur souhaitons bonne chance pour la suite de leur aventure entrepreneuriale. Rendez-vous dans quelques mois pour connaître l’évolution de leur entreprise !

RENTREE 2019
Inscriptions ouvertes
Téléchargez Notre Brochure
close-link
Télécharger Notre Brochure