Comment réussir son plan marketing ?

reussir plan marketing

Faire un plan marketing est essentiel pour guider l’ensemble des actions qui vont être entreprises durant l’année. Il permet aussi de définir les objectifs à atteindre et les médias à privilégier. Ces quelques étapes vous permettront de construire la base de votre plan dans un contexte de numérisation des pratiques et de restructuration de l’environnement de travail.

Définir des objectifs marketing

 

À la base de votre plan marketing se trouvent vos objectifs. Ce sont eux qui vont guider l’ensemble des actions que vous allez mettre en place. En fonction des entreprises, ils peuvent être d’ordre commerciaux, marketing ou de communication. La finalité reste cependant, le plus souvent, de contribuer au chiffre d’affaires, que ce soit de manière directe ou indirecte.

Parmi les objectifs qui peuvent être fixés, on peut par exemple citer :

  • Une hausse du chiffre d’affaires de 2%
  • Une augmentation des ventes
  • Une réduction des coûts
  • Une meilleure rentabilité
  • Une baisse du taux de rebond
  • Développer sa présence social media
  • Gagner des positions en SEO
  • Améliorer la perception produit sur l’ensemble des canaux

Tout dépend de la taille de la structure et de son activité, et évidemment du budget. L’ensemble des moyens de communication vont s’intégrer dans différentes stratégies, propres à leur spécificité (stratégie de communication, stratégie réseaux sociaux, stratégie événementielle, etc.).

Identifier vos cibles

 

Indispensable, et pourtant parfois pas assez approfondie, l’identification des cibles va vous permettre de personnaliser vos messages et de créer le bon contenu, adapté à leurs attentes. En sachant précisément à qui vous vous adressez, vous allez pouvoir segmenter votre marché et communiquer plus facilement. En effet, en fonction de votre public, vos outils de communication ne vont pas être les mêmes, tout comme ils ne seront pas les mêmes si vous êtes sur un marché B to B ou B to C. Ainsi, vos stratégies sur les réseaux sociaux ne seront pas les mêmes, tout comme le ton employé sur vos publicités en ligne, ou encore sur vos supports de présentation.

Vos cibles orientent votre discours et les médias sur lesquels vous aller communiquer, aussi faut-il entreprendre des études de marché et des études concurrentielles qui vous permettront d’avoir une vue d’ensemble sur votre public potentiel. Mieux vaut définir plusieurs typologies de cibles, voire des personas pour être encore plus précis, puis les catégoriser de la plus pertinente à la moins susceptible d’acheter votre produit ou service. Mais il ne faut laisser de côté aucune cible potentielle pour optimiser l’impact de vos messages.

Définir le positionnement et le message clé

 

Pour commercialiser un produit ou un service, il faut savoir à qui il s’adresse. Ça, on vient de le définir avec le ciblage. Maintenant, il faut conceptualiser un message clé qui mettra ses différences, et ses avantages en valeur. Pas question de laisser votre produit ou service se noyer dans la multitude d’offres qui existent déjà, sauf si vous vous lancez sur un marché de niche, auquel cas il faudra beaucoup d’efforts de communication pour donner de la visibilité à votre produit ou service. Définir votre avantage concurrentiel est primordial car il constituera votre axe de communication et votre atout de vente. Alors mieux vaut trouver ce qui le rend unique ou indispensable.

Si l’on prend l’exemple de la restauration, l’avantage différenciant peut être un emplacement idéal, au bord de la mer ou dans un lieu chargé d’histoire, ou encore l’architecture du restaurant. Celui-ci peut également se distinguer par sa cuisine, la réputation de son chef, sa spécialité, etc.

Choisir ses canaux de communication

 

Une stratégie de communication est indispensable à la bonne mise en avant de son offre commerciale. En effet, une stratégie de communication va permettre de diversifier les messages et de travailler sur plusieurs axes : notoriété, visibilité, marketing, etc. En fonction du type de structure et des budgets alloués, il peut être intéressant de privilégier une multitude de supports. Les outils de communication numériques prennent de plus en plus d’importance, et il n’est quasiment plus possible de les négliger, aussi, faut-il considérer, au sein de son plan de communication :

  • La publicité en ligne
  • Les techniques de référencement
  • Le remarketing
  • Le marketing mobile
  • Les réseaux sociaux
  • Les relations influenceurs

Sans pour autant délaisser les médias plus traditionnels, qui sont souvent gages de très forte audience :

  • Spot TV
  • Spot radio
  • Encart dans la presse
  • Événements

Mettre en place des indicateurs clés

 

Définir des indicateurs statistiques, c’est essentiel pour mesurer ses actions. C’est d’une part, une façon d’analyser le ROI des campagnes, publicitaires ou non, mais aussi une façon de s’assurer que les objectifs sont bien atteints. Les indicateurs statistiques permettent autant de mesurer la réussite d’une action une fois celle-ci terminée, que de l’ajuster pendant qu’elle est en cours.

Par exemple, si vous lancez une campagne de publicité sur Facebook pendant un mois, en définissant des indicateurs clés, vous allez pouvoir réajuster vos messages, vos cibles, vos budgets en fonction des statistiques recueillies tout au long du mois. Ensuite, vous pourrez faire un reporting détaillé, et en retirer des recommandations pour les prochaines campagnes à mener.

Mesurer ses efforts et les investissements est à la base du marketing, car cela permet aussi de savoir s’il faut ou non réitérer une action. Il faut savoir que tout est mesurable, qu’il s’agisse de chiffres d’affaires, de notoriété, ou d’événementiel. Il suffit de définir les bons indicateurs en amont. De plus, en définissant des objectifs à atteindre, c’est aussi un moyen de challenger les équipes en place !

Plus d’articles

Chatbot : définition

Marketing d’influence : par où commencer ?

Blockchain : définition